Dans la gestalt permanente qui se joue dans les groupes humains, des ombres sombres et dorées sont en action. Elles s’entrechoquent, elles se font écho. Elles dansent et elles se déchirent.

Au-delà des mots qui sont prononcés, au-delà des actes qui sont posés, il y a d’abord le jeu des cartes du monde dont chacun est porteur, qui varient très fort d’un individu à l’autre. Il y a ensuite les intentions, parfois explicites, parfois cachées, qui viennent se plaquer sur ces cartes du monde, pour les faire évoluer.

Cette dynamique s’installe dans une dramaturgie consciente et inconsciente qu’il est utile d’observer, pour lui donner une chance de s’élever et de s’ancrer.

Mission

Observer les schémas récurrents, positifs et négatifs, dans les échanges entre personnes et entre les cercles.

Garder une position « méta », en capacité de prendre du recul et offrir de nouvelles perspectives lorsque c’est nécessaire.

Apporter un éclairage jungien (Carl G. Jung) en identifiant et en nommant les archétypes en action dans la dynamique du groupe. Proposer d’autres archétypes lorsque cela peut être utile.

Apporter un éclairage gravésien (Clare W. Graves) en identifiant les niveaux de conscience individuels et collectifs, et en explicitant la dynamique avec laquelle ils s’entrechoquent.

Composition de ce cercle