La gouvernance

Faire vivre un site de 5 hectares, en pleine nature, avec 10, puis 20, puis 30, puis peut-être 40 personnes autour de la table, comme fait-on? Quand il y en aura 50 (prévu pour fin 2022), qu’est-ce que cela deviendra?

La seule réponse honnête à cette question, ce serait quelque chose de l’ordre de « on ne sait pas, mais on verra ». Cela résume assez bien l’acte de foi qu’est la adhésion, la participation et la montée au capital de l’Ecocamp de Robechies. Mais ce n’est heureusement pas le seul élément de réponse !

La gouvernance participative, les organisations opales, l’agilité, la sociocratie, la démocratie liquide, ce ne sont pas des concepts vraiment neufs. On en connait le contenu. Les pratiques issues de ces approches dynamiques de la gouvernance sont légion. C’est plutôt une bonne nouvelle: il n’y a sans doute pas grand chose à inventer. Par contre, il y a à apprendre à les utiliser, et à les adapter le cas échéant. Au-delà de ce que l’on « fait » à Robechies (du maraîchage, de la cuisine, de l’habitat léger etc), il y a le « pourquoi on le fait » et le « comment on le fait ». Cette page ambitionne de tracer les contours du « comment on le fait ».

Les cercles

Chaque organisation, pour fonctionner et évoluer, se dote d’une structure opérationnelle. À chaque élément ou à chaque dimension de cette structure, elle fait correspondre un cercle chargé de la prise de décisions écologiques, politiques, opérationnelles et budgétaires. Des cercles ad hoc peuvent être créés pour résoudre des problèmes spécifiques. Les cercles peuvent également se scinder, fusionner ou se dissoudre. 

Chaque cercle établit ses propres règles de fonctionnement sur le principe du consentement de ses membres. Un cercle a pour mandat de réaliser la mission de l’unité de travail, d’améliorer constamment la qualité de ses résultats et d’assurer sa pérennité par l’éducation permanente de ses membres. Un cercle est maître du pilotage, de l’exécution et de la mesure de son impact, positif et négatif. L’exécution de ces trois fonctions par le cercle est une des conditions majeures du succès de la sociocratie dans une organisation.

Chaque cercle se choisit un facilitateur qui anime les réunions selon les méthodes sociocratiques, et un secrétaire qui rédige les comptes rendus et maintient l’historique du cercle.

Un cercle est une organisation semi-autonome car il est inscrit dans une holarchie: chacun doit tenir compte des besoins des cercles supérieurs et des cercles inférieurs. Le cercle de plus haut niveau est l’Assemblée Générale, suivi par le Conseil d’Administration. Ces cercles portent la vision et la mission de l’organisation, dans son environnement économique, écologique, social et culturel.

A Robechies, une bonne dizaine de sujets essentiels ont été identifiés. Ce sont autant de « dimensions » fondamentales qui participent à l’esprit et à la dynamique du site. Chacune de ces dimensions est tout naturellement portée par un cercle spécifique. 

Accueil & départ

Robechies est un lieu à projets (par contraste avec des lieux à vocation résidentielle). Ces projets évoluent, le monde change, les

Activités & loisirs

Robechies est un lieu où l’on vit. C’est un lieu où les compétences se transmettent, où le savoir circule et

Administration

La clarté, la limpidité et la transparence sont des valeurs centrales dans ce projet. Nous avons fait le choix explicite

Alimentation

« Que ton alimentation soit ta meilleure médecine ». Cet adage, faussement attribué à Hippocrate, est pourtant d’une actualité cinglante. La santé passe

Approvisionnement

L’autarcie et l’auto-suffisance sont incontestablement des sujets d’actualité. Réduire son empreinte, limiter le transport des marchandises, renouer avec la saisonnalité

Communs

La bonne gestion des infrastructures communes du site est un prérequis qui garantit le confort de chacun et la fluidité

Conseil d’Administration

Robechies a une longue histoire d’accueil et d’hospitalité, avec son cortège d’espoirs, d’ambitions et parfois de drames. La configuration du

Conseil de Gérance

Robechies est un lieu où l’activité économique est primordiale. Ce fut et cela va continuer à être un lieu d’accueil,

Habitat

Robechies est un lieu de vie. Vivre quelque part, c’est y installer son « chez soi », un endroit qui nous ressemble,

Makers

Face aux perspectives d’effondrement, il est probable que l’inventivité, la créativité et la débrouillardise redeviennent des compétences à la mode.

Observateurs de la permaculture

La permaculture est une double invitation. D’abord, c’est une invitation à porter un regard systémique sur les choses, à apprécier

Observateurs des ombres

Dans la gestalt permanente qui se joue dans les groupes humains, des ombres sombres et dorées sont en action. Elles

Relations extérieures

Robechies pourrait être perçu comme un microcosme où se vit l’expérience d’une certaine transition. C’est effectivement le cas, mais se

Vie animale

La présence humaine sur un site a un impact évident, et souvent catastrophique, sur la vie animale. Robechies n’y fait

Pour synthétiser le propos:

  1. Les cercles ont une cohérence thématique individuelle: ils portent sur un certain type de sujets, ils ont un certain contour et un certain contenu.
  2. Les cercles sont autonomes et souverains sur leur domaine de compétence. Ils ont notamment un budget d’investissement, un budget opérationnel, des pratiques, des outils leur permettant une autonomie décisionnelle et opérationnelle.  
  3. Les cercles ont un devoir d’ouverture, d’interaction et de coordination avec les autres cercles. Ils ont toute latitude pour faire appel à l’expertise qui est à leur disposition dans les autres cercles. Le Conseil d’Administration, lorsque c’est nécessaire, a un devoir d’initiative et d’ingérence pour garantir la qualité des interactions entre les cercles.
  4. La responsabilité des cercles est d’indiquer une direction, de prendre des décisions et d’en assurer le suivi et la réévaluation. Les cercles sont les acteurs du changement sur le site, de son évolution, et non pas de l’exécution du quotidien. 
  5. Les cercles fixent eux-mêmes leurs propres règles de fonctionnement.
  6. Seuls les actionnaires-résidents figurant au livre des parts participent aux cercles.
  7. La participation aux cercles se fait sur base volontaire, non obligatoire et à titre gratuit,  avec un maximum de 3 cercles par personne. L’effectif maximum des cercles est de 10% du nombre d’actionnaires-résidents, arrondi à l’unité inférieure, avec un minimum de 2, la gérance faisant l’appoint si nécessaire.
  8. Les cercles sont remis en jeu tous les deux ans. Les mandats consécutifs au sein d’un même cercle ne sont pas permis.  

Les cercles sont rassemblés au sein d’un cercle plus large, qui est le Conseil d’Administration. Siègent au conseil d’administration tous les membres du conseil de gérance ainsi qu’un représentant de chacun des cercles thématiques.

La prise de décision par consentement

La sociocratie distingue les décisions stratégiques (qui affectent le fonctionnement de l’unité ou l’organisation du travail, assumé par les cercles) et les décisions opérationnelles (le travail au quotidien, assumé par la gérance). Pour des raisons d’efficacité, seules les premières sont prises par consentement, la prise d’avis obligatoire mais non-contraignante auprès des parties prenantes étant suffisante pour les autres décisions. 

Il y a consentement quand personne n’a d’objection importante et raisonnable. Quand une objection est émise, la personne qui a émis l’objection et les autres membres du groupe travaillent ensemble à la bonification de la proposition, de sorte que l’objection puisse être levée. S’ils y arrivent, la décision est prise ; sinon un processus d’escalade est amorcé, commençant par le recours à un facilitateur externe et culminant avec un point à l’ordre du jour du prochain Conseil d’Administration.

Le consentement est la composante cardinale de la sociocratie. Il peut être fait à peu près n’importe quoi du moment qu’il y a consentement. Une organisation sociocratique peut même choisir temporairement de basculer vers un autre type de gouvernance pour une durée limitée, pour autant qu’il y ait consentement à ce propos (par exemple en cas de crise grave).

Le double lien

Dans une organisation gérée de manière traditionnelle, le responsable d’une unité assure à la fois la communication descendante (les directives venant des niveaux supérieurs de l’organisation) et la communication ascendante (le retour des informations de la base vers les niveaux supérieurs). Assurer simultanément ces deux rôles est difficile et source de confusion.

La sociocratie établit un double lien entre chaque cercle et son cercle de niveau supérieur. Le responsable de l’unité opérationnelle est choisi par le cercle de niveau supérieur. Une deuxième personne, obligatoirement distincte de la précédente, est choisie par le cercle pour participer au cercle de niveau supérieur et donner ou non son consentement aux décisions qui y sont prises. Ces deux personnes sont membres à part entière des deux cercles.

L'élection sans candidat

Le vote sans candidat est un processus qui permet de nommer des personnes dans un rôle individuel, en considérant que toutes les membres du cercle sont candidats pour toutes les fonctions à pouvoir.

Le rôle à pourvoir est d’abord explicité, en mettant l’accent sur les compétences et l’énergie attendues à ce poste. Chacun nomme alors le candidat de son choix et explique les raisons de ce choix. Après décompte des voix, le facilitateur propose une personne dans ce rôle. Cette proposition est traitée en prise de décision par consentement.

Les artefacts

Les artefacts sont les éléments qui matérialisent et rendent visibles / tangibles l’action des cercles. Ils servent de support à la circulation de l’information. Ils répondent à une intention de transparence et de clarté. Ils sont en évolution constante. Leur évolution et leur mise à jour sont rythmées par des « sprints » de 2 à 4 semaines, inspirés des pratiques agiles.

Les artefacts actuellement utilisés sont:

Budget

Le budget opérationnel est un document essentiel pour la bonne compréhension du projet, de ses intentions et de la façon

Charte constructive

Définitions Transportable = qui peut être acheminé et déplacé sur le camping. Il doit conserver ses moyens de mobilité en état de fonctionner

Feuille de route

Règlement d’ordre intérieur (ancienne version)

La S.P.R.L Camping et Pêcherie ‘Mon Rêve’ ayant son siège social rue Gabriel Sellière, 56 à 6463 Lompret(BCE : 0876.721.731),

Règlement d’ordre intérieur 2021

La SC Ecocamp de Robechies, ayant son siège social rue de Bailièvre 1 à 6420 Robechies, représentée par Monsieur Olivier

Règlement de pêche

INTRODUCTION  L’écocamp de Robechies est entièrement tourné vers l’écologie.  Le principe qui dirige la pêche ici est le RESPECT, du

Les réunions

Le site est en transformation permanente. De nouveaux expérimentations y ont lieu. Ces initiatives sont imaginées, coordonnées et évaluées lors de réunions périodiques. Chaque réunion a sa propre temporalité, sa fréquence, son audience et son propos, qui sont décrits ci-dessous:

Conseil mensuel

Le conseil mensuel est un pow-wow à vocation opérationnelle. Ce conseil  et à double niveau: un premier niveau au sujet

Assemblée semestrielle

L’assemblée semestrielle est une réunion (et une célébration) importante. Elle rassemble tous les cercles. Tous les résidents y sont invités. Le

Mêlée hebdomadaire

Cette réunion est à vocation strictement opérationnelle.   Elle réunit le gérant, le personnel salarié, les membres des cercles engagés sur